Provocants, critiques et explosifs

BGL, le collectif d’artistes de Québec, est connu pour ses installations qui prennent possession des lieux d’exposition et des espaces publics. Décrit comme étant « provocants, critiques et explosifs », leurs travaux ont recours à l’humour et à l’extravagance pour attirer l’attention sur des enjeux sociaux et politiques.

Les trois artistes : Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, ont commencé à se faire connaître dès leur sortie de l’Université Laval en 1996.

© [NOM]

Le collectif BGL : Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière

Parmi les installations marquantes de leur parcours, mentionnons À l’abri des arbres, présenté au Musée d’art contemporain de Montréal, en 2001 ; Need to believe à la galerie Mercer Union de Toronto, en 2005; à Québec : Le discours des éléments, en 2007, à l’Œil de Poisson, et Le dernier étage, en 2014, lors de l’événement Où tu vas quand tu dors en marchant ; sans oublier Canadassimo, en 2015, œuvre tentaculaire qui a représenté le Canada à la prestigieuse Biennale de Venise en tranformant son pavillon in extenso.

Leur travail a été présenté au Casino de Luxembourg (Sous les ponts, 2005) ; à l’Artists Space New-York (On Beeing An Exhibition, 2007); au Musée des beaux-arts du Canada (Caught in the Act, 2008-09) ; à l’Art Gallery of Alberta, à Edmonton (Fun House, 2007) ; à la Galeria Toni Tàpies de Barcelone (Manoeuvre/Maniobres, 2009) ; au Centre culturel canadien à Paris (Artistique Feeling, 2008) ; à la Contemporary Art Gallery de Vancouver (Marshmallow + Cauldron+Fire =, 2009) et au Mac-Val en France (Spectacle + Problème, 2011).

Ils ont fait partie de la Nuit Blanche Toronto en 2008, de celle de Paris, en 2011 et celle de Calgary, en 2012 ainsi que de l’exposition Oh, Canada, au MASS MoCA (Massachusetts Museum of Contemporary Art, É.-U.) en mai 2012.

Ils ont été mis en nomination pour un Sobey Art Award en 2006, et ont participé à plusieurs biennales, dont celle de La Havane (2006), de Ushuaïa (2007) et de Montréal (2007), ainsi que trois participations à la Manif d’art internationale de Québec (2001, 2005, 2017).

En 2011, BGL remporte le concours de la Maison symphonique de Montréal et créé l’œuvre d’intégration à l’architecture C’est sûrement des Québécois qui ont fait ça. En 2015, ils réalisent deux projets d’intégration de grande envergure : Pool Lane, l’œuvre extérieure du complexe aquatique des Jeux Pan-Am de Toronto et La vélocité des lieux, sculpture monumentale devenue emblématique de Montréal-Nord.

En 2017, ils sculptent Mini-Zeitgeist pour le Musée Kunsthalle Arbon, en Suisse et l’année suivante, c’est au London Museum en Ontario, qu’ils ont la chance de déployer Spectacle + Problèmes, un parcours d’œuvres échelonnées sur deux décennies.

En tant que collectif, BGL a reçu de nombreuses bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton ainsi que le York Wilson.

BGL est collectionné par le musée des beaux-arts du Canada, le musée des beaux-arts de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le musée d’art contemporain du Canada, le musée contemporain de Montréal ainsi que plusieurs collections privées.

BGL est représenté par la Galerie 3 à Québec.

http://www.lagalerie3.com